Bienvenue sur notre comparateur de voyage
Bienvenue sur notre comparateur de voyage

Japon:

Pourquoi visiter le Japon ? La réponse la plus simple pourrait faire référence aux cerisiers en fleur qui recouvrent Kyoto au printemps , au sommet bleu azur du mont Fuji, aux merveilleuses eaux de l’ archipel de Okinawa . Plus que tout autre pays au monde , le Japon fait souvent l’ objet d’avis qui sont le fruit de préjugés et de simplification : la meilleure façon de comprendre réellement cette nation est de se libérer de tout préjugé. Le Japon offre mille et une facettes qui ne pourront laisser le visiteur indifférent.

 

Nation du continent asiatique , le Japon est particulièrement intéressant et important de tous les points de vue  : par son environnement , par son histoire , sa religion , sa population et ses traditions et enfin par son économie et son régime politique.

 

Partez à la découverte du Japon, cette terre du Soleil Levant qui offre au touriste l’opportunité d’ observer un monde dans lequel le respect de traditions séculaires et le développement de la technologie la plus avancée se fondent sans contrastes apparents.

 

Le Japon et ses habitants vous séduiront par leur grande courtoisie, vous étonnerons par leur grande frénésie au travail , par leur précision. Modernisé mais pas occidentalisé, riche et puissant mais aussi fragile et en crise d’identité, formel et impénétrable, suffisamment moderne pour en être inquiétant, il n’existe pas d’adjectifs pour définir précisément en quelques mot le Japon.

Dès les premières heures passées au Japon, le touriste européen se rendra vite compte à quel point la culture nippone est profondément différente de toute autre culture européenne et les japonais sont très fiers de cette spécificité.

 

Un pays qui saura vous accueillir et avec qui les rapports avec les habitants sont aisés si un certain nombre de rites sont respectés ; la culture nippone est en effet riche de cérémonial précis, de conventions et codes non écrits que seul le respect et l’ observation de la part du visiteur permettront de capter.

 

 

Comment organiser son voyage , quand partir et avec quel budget ? Découvrez toutes les informations pratiques et les réponses à vos questions pour vous aider à préparer votre séjour au Japon.

 

Quelle est la période idéale pour partir au Japon ?

Il est possible de visiter le Pays toute l’année, même si les meilleures périodes sont sans doute le printemps (mars et avril, avec la possibilité de profiter de l’hanami, la merveilleuse floraison des cerisier ) et l’automne , grâce à une température généralement douce , en évitant les pluies de juin, la chaleur étouffante et l’humidité estivales et le froid piquant hivernal pour ceux qui veulent se rendre dans l’Honshu septentrional ou à Okkaido.

 

Dans l’idéal, un séjour d’au moins trois semaines est nécessaire pour avoir un bon aperçu général du Japon.

Le tour complet de l’archipel nécessite quant à lui au moins deux mois… Mais comme tout séjour dans les terres lointaines, si vous avez la chance de pouvoir partir quelques jours seulement à la découverte du Japon, c’est déjà merveilleux !

 

Les formalités administratives

Le séjour au Japon inférieur à 90 jours ne présente pas de problèmes particuliers : le passeport est suffisant, en cours de validité suffit.

En cas de séjour pour une période supérieure à 90 jours, il est au contraire nécessaire de se munir de visa ( prendre contact avec la Section Consulaire de l’ Ambassade Japonaise en France ), même si normalement, une fois au Japon, il est possible de proroger la permanence de 90 autres jours en se rendant auprès des Bureaux de l’ Immigration.

Si l’on a l’intention de séjourner au Japon pour des motifs d’étude pendant plus de 3 mois, l’on doit demander personnellement auprès de l’Ambassade ou d’un Consulat japonais en Frabce un Temporary Visitor’s Visa.

 

Pour toute information ou problème, une fois au Japon, l’on peut s’adresser à l’Immigration Information Center , situé dans la capitale auprès du Tokyo Regional Immigration Bureau Office .

 

Santé - Vaccinations

La situation sanitaire du Japon est excellente : aucune vaccination spéciale n’est donc requise ; éviter toutefois de marcher dans les rizières (risque de schistosomiases).

L’unique précaution que l’on peut prendre, c’est dans la consommation de poisson cru ; si vous ne souhaitez courir aucun risque, le vaccin contre l’hépatite A est conseillé avant de partir.

 

 

Sécurité

L’on ne signale pas de risques particuliers pour ceux qui se rendent au Japon e touristes ou pour travail : il s’agit d’un pays vraiment tranquille que l’on peut visiter en suivant les règles de sécurité les plus banales.

Le Japon est un Pays à haut risque sismiqu e : informez vous sur les plans d’ urgence prévus.

 

Des peines sévères sont prévues pour l’utilisation , la détention et trafic de drogues mais aussi pour les abus sexuels ou violences contre des mineurs.

 

Quelques adresses utiles

Japan National Tourist Office (JNTO) : info touristiques en anglais  : tel. 3-32013331, Tokyo ( tous les jours avec horaire 9- 17) tel. 75-3436655, Kyoto (tous les jours avec horaire 8.30 -19) dans le reste du Pays tel. 120-444800 ou bien numéro vert 088-224800 (tous les jours de 9 heures à 17 heures et il est disponible des cabines téléphoniques jaunes, bleues et vertes en plus des téléphones privés).

The Tourist Information Center (TIC ) : 10 Fl., Tokyo Kotsu Kaikan Bldg., Yurakucho, Chiyoda-ku, Tokyo, tel. 03-32013331 (horaire 9-17).

Police  : tel. 110 (de tout téléphone public en appuyant sur le bouton rouge)

Secours routiers  : tel. 042-3390111, Tokyo

Urgences  : tel. 119 (de tout téléphone public en appuyant le bouton rouge)

Info sur les hôpitaux : tel. 03-52858181, Tokyo

Centre Médical Croix Rouge Japonaise (Nihon Sekijujisha Iryo Center) : 2-5-1 Naka-Ochiai, Shinjuku-ku, Tokyo 161-8521, tel. 03-39511111

 

A mettre dans votre valise

Le climat au Japon est variable selon la saison et la zone dans laquelle on se trouve : habillement léger dans l’Honshu central et dans la zone méridionale du Pays en été ; habillement plus chaud à Hokkaido et dans l’Honshu septentrional en hiver, en se rappelant qu’il peut faire frais même en été.

L’unique conseil que l’on peut faire concerne la protection contre la pluie, en particulier pour ceux qui s’y rendent à partir de fin mai (k- way ou petit parapluie ) et la pharmacie de voyage ( antibiotiques , désinfectants intestinaux, antipyrétiques, sparadrap , etc.) : le Japon n’est pas un pays à risque, mais l’ assistance sanitaire peut résulter coûteuse et, pour un étranger, problématique.

Si c’est possible, il vaut mieux résoudre les petits problèmes de manière autonome.

Pensez à souscrire une assurance spéciale avant de partir.

 

Electricité

La distribution du courant électrique est de 100 volts - 50 Hz dans la zone est du Japon, 100 volts - 60 Hz dans la zone ouest ; si les équipements utilisés ne disposent pas d’un commutateur , il est nécessaire de se fournir d’un transformateur et de toute manière d’un adaptateur.

Les fiches habituelles sont à forme plate, selon le modèle américain.

 

Le budget nécessaire pour un voyage au Japon

Un voyage au Japon n’est sûrement pas économique.

Pour les personnes qui ne peuvent pas se mouvoir de manière autonome, vous devez essayer de réserver le vol aérien avec une certaine avance, en trouvant de cette manière les offres vraiment avantageuses.

Le billet aérien ne coûte généralement pas moins de 700-900 €, mais vous pouvez également trouver des offres de British Airways ou de Lufthansa autour de 600 €.

 

La vie est chère au Japon : une chambre d’hôtel, en dehors des aménagements les plus économiques (youth hostel ), coûte difficilement moins de 40 € ; un repas auprès d’un restaurant typique 15 euros et plus ; le déplacement en train jusqu’à 40 € pour une heure et demi de voyage sur le Shinkansen (mais voir Japan Rail Pass dans la rubrique Moyens de transport au Japon).

Il s’agit naturellement de simples indications , qui font référence à un coût moyen, avec des oscillations qui toutefois tendent à la hausse.

 

 

La gastronomie du Japon

Séjourner dans un pays lointain c’est aussi découvrir une gastronomie particulière et typique avec des saveurs souvent inconnues et nouvelles pour le visiteur. Découvrez la cuisine traditionnelle japonaise, les célèbres sushi, les recettes à base de riz sans oublier la boisson , le saké !

 

A la découverte de la cuisine traditionnelle japonaise

 

Un conseil impartial pour ceux qui se rendent dans la terre du Soleil Levant : profitez de la cuisine locale . Et ceci pour deux bonnes raisons : elle n’est pas particulièrement coûteuse et elle est vraiment excellente.

Vous pourrez manger dans d’excellents restaurants locaux et traditionnels pour une somme comprise entre 1500 et 2500 yens (donc entre 12 et 20 €), mais l’on réussit aussi à manger pour 700 yens.

Au contraire, tout ce qui ne se trouve pas habituellement est évidemment très cher : évitez de commander du vin au restaurant (même si généralement même la bière a un prix assez élevé) et, à moins de ne pouvoir vous en passer, évitez de manger des glaces (210 yen par boule, à peu près 1,6 €), d’acheter du pain (remplacé par le riz dans les restaurants) ou des produits d’importation comme le melon (ça a l’air impossible, mais il coûte à peu près 3900 yen, c’est à dire 30 € !!!).

 

Il est difficile de trouver quelqu’un qui ne connaisse pas la spécialité de la cuisine japonaise, le poisson cru, qui est habituellement présenté en deux formes différentes : accompagné de riz sushi, ou servi en filet sans riz (et il prend alors le nom de sashimi).

Tandis que le sushi offre un assortiment particulier qui ne réussit pas toujours à mettre en évidence le vrai goût du poisson cru, celui-ci se distingue pleinement dans le sashimi : le thon rouge (maguro), les langoustines et l’anguille légèrement fumée et caramélisée avec des graines de sésame sont succulentes ; la seiche et le poulpe (tako) résultent plus difficile à manger (à cause du goût très fort pour nous occidentaux).

La seiche une fois cuite sur une grille, coupée en anneaux et assaisonnée avec de la sauce de soja est au contraire excellente ; et l’okonomiyaki, un petit gratin à base de poisson qui rappelle vaguement la pizza, préparé avec des œufs et des végétaux est absolument à essayer.

 

Les grands amateurs de poisson peuvent acheter dans n’importe quel supermarché des confections comme les nôtres de pommes de terre frites, contenant les genres les plus variés de poisson séché (des calamars, des seiches, des crevettes), pour les japonais, c’est un véritable snack délicieux.

Pour un repas rapide, il est aussi possible d’acheter les paupiettes de riz (maki-zushi), semblables à celles que l’on peut voir dans les dessins animés, enroulés dans une feuille d’algue, et qui habituellement, mais pas exclusivement, sont farcis de petits morceaux de poisson cru.

Pour ceux qui n’aiment pas le poisson, le choix est aussi extrêmement varié et savoureux.

Le choix fourni par les plats à base de viandes est excellent : à essayer, le shabu-shabu, du boeuf servi avec des légumes assortis et cuits devant vous dans un nabe (casserole réchauffée par la flamme) ou passé légèrement sur une grille ; les yakitori, des brochettes de poulet accompagnés de variétés particulières d’oignon, les tebakasi, des ailes de poulet, les asupara nikumaki, des brochettes avec des asperges et du bacon, le tout servi avec les champignons japonais classiques, les enoki, avec les germes de bambou (takenoko), ou avec l’immanquable tofu (fait avec du lait de soja).

 

Ceux qui préfèrent des goûts plus proches de ceux occidentaux peuvent essayer un gratin à base de riz au beurre et fromage, le doria : si vous passez par la ville d’Hamamatsu, dans l’Honshu occidental, venez déguster le doria exceptionnel dans le restaurant chez Simon, en plein centre.

 

Pour le dessert, le chofu, ou ooanmaki, est très bon, c’est une tarte de riz légère, fourrée de confiture de haricots.

Parmi les boissons, à part le traditionnel sakè (alcool fort fait avec du riz et de l’eau fermentés et distillés), l’on conseille d’essayer le syochyu ochawari, formé de thé vert avec l’ajout d’un distillat alcoolique de pommes de terre particulier (attention, très fort !).

Découvrez Mayotte

Découvrez la Corse

Découvrez l'Autriche

Découvrez la Guadeloupe

Découvrez l'Espagne

Découvrez la Crète

Découvrez la Tunisie

,